jeudi 16 janvier 2020

L'Autel de Yule ♦ Diorama



Il y a quelques temps j'étais tombée sur un tuto pour faire un autel en papier pliable et nomade pour les rituels de magie blanche (désolée je n'ai plus le lien en tête). 
J'avais bien-aimé l'idée pour le côté créatif mais aussi pour le gain de temps et de place.

J'ai eu envie de reprendre cette idée mais avec comme base mes petits diaporamas en papier et en me focalisant sur les fêtes wiccans de l'année.

J'ai tenté de commencer avec Samain fin octobre mais j'ai lamentablement échoué faute de temps.
Je me suis donc véritablement lancée avec Yule le 21 décembre.

Avant de vous décrire les symboliques que j'ai utilisé, je tiens juste à préciser que c'est ma vision et ma pratique personnelle de Yule et de la magie blanche et wiccan en général. Je ne suis pas une experte et je suis en plein apprentissage et découverte.
Ce qui m'a séduit dans la philosophie wiccan, c'est le principe d'être libre sur sa pratique et sa croyance, de suivre son propre chemin mais qui n’empêche pas l'aspect communautaire et le partage.
Pas de jugement ou de mode d'emploi à suivre à la lettre, que de l'exploration.
Pour ma part c,'est devenu une sorte de muse pour créer, réfléchir, découvrir ou m'entourer de jolies choses (les pierres notamment).
Cela me permet aussi de m'ancrer dans les saisons et le déroulement du temps.

Mais revenons à nos moutons.

Yule est une fête qui marque le solstice d'hiver et le jour le plus court de l'année. Elle prend racine dans les pays scandinaves, celtes et germaniques.
C'est une sorte de passage entre la période la plus sombre de l'année et le début du rallongement des jours et donc du retour de la lumière. On vénère ce nouveau soleil qui régnera sur la nouvelle année.
Beaucoup de ses symboles sont utilisés encore aujourd'hui pour Noël, les fêtes chrétiennes sont souvent calquées sur les fêtes paiënnes.
Mon autel se compose de plusieurs cases où j'ai représenté certains de ces symboles.
J'ai choisi ceux qui me parlaient le plus.

Je vais vous les présenter.




LA CHEMINEE
La case centrale est la cheminée où l'on brûle la veille de Yule une bûche.
Elle doit éclairer la nuit la plus longue et ramener la lumière.

J'ai enrichi le décor avec des accessoires qui pourraient appartenir à une sorcière mais aussi des objets rituels de Yule comme la petite figurine en paille, les pommes, oranges et citrons, les bâtons de cannelle, la couronne de branches de sapin décorée d'étoiles, des bougies rouges etc...



Dans l'acte de célébration de ces fêtes il y a des gestes à effectuer comme ici allumer la bûche.
J'ai donc fabriqué un feu amovible à poser au moment opportun.



LE TIROIR

J'avais envie de pouvoir ajouter des éléments réels comme des pierres ou ici une noix et un bâton de cannelle.
Pour cela j'ai prévu une petite étagère pour les présenter et un tiroir pour les  ranger (ainsi que les élément amovibles).



LES COURONNES

Il existe huit fêtes et célébrations au cours de l'année. Elles sont représentés par une roue, qui tourne et revient au point de départ pour entamer un nouveau cycle et une nouvelle année.
Les images de la roue et du cercle sont ainsi très importantes et on les retrouve souvent sous forme de couronne (coucou celle de Noël !).

J'ai choisi deux plantes fleuries pour représenter Yule: l'hellébore et le cactus de Noël. 
J'aime l'hellébore pour son élégance et ses fleurs blanches qui deviennent vertes.
Le cactus de Noël  est quand à lui très cher à mon cœur. C'est la plante de ma maman, elle l'adorait car elle fleurit à la période  de son anniversaire. J'ai toujours la sienne et la voir fleurir chaque décembre est comme un baume au cœur.

Ces deux plantes apparaissent sous forme de couronnes dans mon autel.



LE SAPIN

Un autre grand symbole de Yule c'est le sapin, ou ses branches, que l'on décore avec des lunes, des étoiles et des guirlandes en papier ou en éléments naturels (pop-corn, tranches de fruits séchés etc...) qui sont comme des offrandes.
Pas besoin d'ailleurs de le mettre dans sa maison, on peut tout à fait décorer un arbre vivant à l'extérieur.
Vous le voyez là le rapport avec Noël ;) .



L'ETAGERE

Dans cette petite étagère il y a un jeu de tarot et une statue:

La lame de la Tempérance du tarot de Marseille est associée à Yule.
Elle représente le passage d'une étape à une autre.
L'eau qui passe d'une cruche à l'autre est comme le cycle de la vie, sans cesse renouvelé.

Lors d'un rituel des fêtes de l'année on peut célébrer des dieux ou déesses qui y sont associés.
Pour Yule j'ai choisi Lucina qui est une déesse romaine associée au mystère de la lune, à l'accouchement et à la protection des femmes, elle se confond avec Junon (déesse de la lumière).




LES BOUGIES

Une autre coutume de l'Avent est d'allumer une bougie chaque week-end avant Noël,  il en est de même pour Yule.
Sur un petit plateau décoré de gui (une autre plante de Yule) je peux déposer mes bougies rouges. J'ai deux versions: éteinte ou allumée pour signifier l'avancée du mois.
Je les ai décoré avec le symbole de Yule, du pentagramme, de la lune et du soleil.



LE HOUX ET LE CHÊNE

Yule voit le combat entre deux rois: le roi houx et le roi chêne. 
Le houx symbolise la période d'obscurité et la "mort" de la terre tandis que le chêne symbolise le retour de la lumière et le renaissance de la terre.

C'est bien sur le roi Chêne qui gagne.
J'ai représenté ce combat par une branche de houx et une de chêne qui s'entremêlent.



LUNE ET SOLEIL

Pour moi les symboles les plus francs de Yule sont la lune et le soleil, représentant la nuit et le jour, l'obscurité et la lumière. 
Ils entourent le houx et le chêne pour appuyer cette transition.

Et voilà!