mercredi 24 février 2010

Munch ou l'Anti-cri ♥

Munch est et reste mon peintre préféré.

Je l'ai découvert bizarrement à l'époque du collège.
Nous utilisions en français un vieux livre tout défoncé (qu'avait eu mon frère qui a 10 ans de plus que moi c'est dire!) où des textes, poèmes et extraits de romans étaient accompagnés de gravures, peintures et illustrations diverses.
De nombreuses toiles de Munch s'y trouvaient, notamment celle que je vous présente en dessous et qui m'a fait tomber amoureuse de son travail.

J'ai réussi à garder le livre et au fil de mes études en art appliqués j'ai appris à connaître ce peintre si mystérieux. Je n'ai vu que peu de toiles de lui, mais ce fut toujours "particulier".
Je me rappelle notamment à l'expo "Hitchcok et l'art", être resté de longues minutes devant le tableau "Le vampire", comme hypnotisé.

Jeune fille sur la jetée. 1896

Et puis je découvre il y a quelques jours qu'une grande exposition lui est consacrée à Paris.
Je n'hésite pas trop longtemps, ça sera avec une visite guidée!

Que dire à part que j'avais les larmes aux yeux en entrant, que j'ai avalé les paroles de la guide, que folie et amour se mélangent sous son trait tout en courbes et vibrations, que c'était un artiste hors de son époque capable de tout expérimenter, laissant le choix des couleurs au hasard, mettant ses toiles sous la neige et les intempéries pour que la nature agisse dessus, grattant ses peintures jusqu'au flou ou encore faisant un double de chaque oeuvre car il ne pouvait pas s'en séparer totalement...

Mon coup de coeur va à son texte illustré "Alpha et Oméga" qu'il réalisa lors d'un de ses séjours au Sanatorium.
Une histoire dramatique d'un couple originel qui se déchire car Oméga est amoureuse de tous les animaux de la forêt et donne une descendance anthropomorphe à Alpha.
Je ne vous raconte pas la fin, mais on se doute que ça va mal finir!

Vous pouvez retrouver une partie des lithographies ici.





Je ne saurai trop vous conseiller d'aller y faire un tour car il est rare de le voir à Paris et parce que la plupart des oeuvres viennent de collections privées.

Pinacothèque de Paris
28, place de la Madeleine

75008 Paris
Tél: 01 42 68 02 01
Jusqu’au 18 juillet 2010
Plein tarif: 10 euros, 
tarif réduit: 8 euros.


Maintenant je rêve encore plus fort d'aller faire un tour à Oslo.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire: