lundi 17 mai 2010

La comtesse


J'étais très intriguée par ce film.
Forcement quand on me parle de la vie de la comtesse Erzébet Bathory qui nourrira le mythe des vampires cela m'interpelle.
Pour rappel elle fut accusé du meurtre de plus d'une centaine de jeunes filles, la légende disant qu'elle se baignait dans leur sang pour préserver sa jeunesse.

Mais les paroles de Julie Delpy sur son film m'ont aussi donné envie d'en savoir plus.
Elle livre un film à double lecture où elle laisse planer le doute sur la culpabilité de la comtesse.
Très puissante et riche elle avait de nombreux ennemis et il n'est pas impossible qu'un complot ait été forgé pour la faire tomber. Forcement une femme forte était loin d'être bien vu à cette époque.

Pas de déception en sortant de la salle obscure.
Le propos est bien là et nous laisse nous faire notre propre opinion.
Mais la grande force tient dans la reconstitution d'un XVI ème siècle noir.
On se retrouve plongé dans un monde où la violence est quotidienne (que j'ai pu aperçu à Bruges avec les peintures des primitifs flamands), où on tuait à tort et à travers sous prétexte de sorcellerie et où la vie des petites gens n'avait pas grande valeur.

Je me suis vraiment régalée les yeux avec les costumes, les décors et l'atmosphère.

Bref loin d'être un film extraordinaire, La comtesse apporte une réflexion nécessaire sur la condition féminine, le libre arbitre et la violence humaine qui peut amener à des choses horribles. A méditer même dans notre siècle dit "civilisé".

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire: