vendredi 9 mars 2012

Souvenirs d'Oslo ♦ Jour 3



Troisième jour et pas n'importe lequel puisque c'était mon anniversaire. C'est une sensation très agréable d'être loin loin de son quotidien avec celui qu'on aime. Sûrement aussi plus facile pour moi pour passer ce cap des 30 ans sans penser à ce qui me manque.

Nous commençons la journée par la Nasjonal-Galleriet, où nous attend une salle dédié à Munch avec LA Madone et LE cri (les versions que nous connaissons le plus) et ses tableaux les plus célèbres.
Mais je savais aussi que nous trouverions, entre autres, de belles peintures de paysages norvégiens et je suis loin d'avoir été déçu, j'en ai eu pour mes mirettes!

J'apprécie aussi en voyage de découvrir la peinture du pays même si ce n'est pas toujours facile à dénicher.




Nous avons beaucoup aimé la salle présentant des gravures sur l'apocalypse.



Peinture faisant partie d'une série racontant une histoire/conte avec des monstres, des chevaliers et une princesse en détresse. J'ai entendu dire que Walt Disney s'était inspiré de tapisseries et tapis scandinaves pour ses films d'animation, nous n'en sommes pas loin!



La salle que j'attendais tant, j'aurai pu y rester des heures.
Pas le droit de prendre de photos mais je n'ai pas pu résister à en prendre une en sortant.

Je suis restée hypnotisée devant "La Danse de la vie", j'ai frissonné devant "Le Cri" et "La Madone" (voilà c'est fait je peux rayer ça de ma liste), j'ai dévoré des yeux "Cendre" et j'ai parcouru la salle plusieurs fois pour m'imprégner de cette force qui se dégage de ces tableaux.
Ces images me suivent depuis si longtemps, elles traînaient sur mes murs d'adolescente, dans mes premiers apparts, les voir pour de vrai c'est comme si une boucle était bouclée.



Nous avons ensuite exploré le Historisk Museum, rempli d'objets viking en tout genre.
Difficile d'apprendre grand chose car tout est écrit en norvégien.
J'ai été impressionné par le travail du verre qui est étonnamment très contemporain.



Coup de ♥ pour ses belles poupées en tissus qui ponctuent la visite et expliquent des aspects de la vie quotidienne.



Les autres étages présentent une impressionnante collection de vêtements traditionnels du monde entier, de quoi se régaler.



Oh une poule entrain de sécher dans le sel, oui oui oui!
Il s'agit d'un atelier momification (avec ses petits vases canopes et tout et tout).
Elle a même eu droit à sa cérémonie. Les enfants norvégiens ont quand même de sacré atelier!



La suite de la journée sera placée sous l'aspect le plus étrange et dépaysant d'Oslo: une station de ski à portée de métro.
C'est assez étonnant de croiser des gens avec leurs skis sous le bras en centre ville ou de voir monter des lugistes bien équipés dans la station de métro qui leur sert de tire-fesse. Ils ont la neige dans le sang!

On grimpe en 20 minutes dans les collines surplombant la ville.
La neige, la forêt, une vue superbe sur la baie, que demande le peuple!



Holmenkollen et son célèbre tremplin. Je suis pas super fan de ski donc ça ne m'a pas touché plus que ça.



Nous avons grimpé encore plus haut à Frognerseteren.
Nous descendons du terminus et là c'est la surprise totale: de la forêt, des luges qui partent dans tous les sens, de la neige presque jusqu'aux genoux et des pentes glissantes à faire peur.

Une fois apprivoisée ce terrain hostile (enfin surtout moi) nous avons bien profité de la neige. Seb bavait devant les luges mais le jour commençant à se coucher, et même si les pistes sont éclairées le soir, nous avons préféré nous abstenir.



Coucher de soleil somptueux avec des couleurs rose/violet/bleu de folie.



Nous avons ensuite célébré mon anniversaire dans le grand restaurant en bois Frognerseteren.
Petit budget s'abstenir sauf si vous voulez vous faire plaisir (merci mon amoureux), il y a sinon le café/cafétéria qui est plus abordable.

Nous avons testé la viande de renne et le célèbre gâteau aux pommes dont je n'ai pas arrêté d'entendre parler dans les guides. Miam miam, nous nous sommes régalés.



Pour digérer et parce qu'il était encore tôt (ah oui détail important pour le repas du soir, il se prend vers 18h, attendre 20h pour manger c'est un peu suicidaire), nous sommes allés faire une balade de nuit au Vigeland park.
On y voyait pas grand chose mais l'effet mystérieux était encore plus fort.



Pour retrouver toutes mes notes sur Oslo c'est par .
Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

elsa a dit…

C'est bête mais j'ai failli pleurer en lisant tes quelques mots sur la salle avec les tableaux de Munch que tu rêvais de voir...ton émotion est laplpable ça m'a toute bouleversée ♥

Gabrielle Aznar a dit…

oh! ♥

Munch je dois dire je l'avais un peu oublié et puis les deux expositions à Paris me l'ont fait redécouvrir et voir sous un autre angle passionnant.

Munch c'est aussi pleins de souvenirs, mon adolescence et mon début d'adulte qui ont été dur, ce livre que m'avait donné ma prof de français où je l'ai découvert, mon affection pour cette prof qui est aujourd'hui disparue et cette promesse que je m'étais faite d'aller le voir en vrai.

L'adolescente que j'étais aurait été fière de moi je pense, aujourd'hui je le suis en tout cas.
Avoir réalisé ce "truc" de ma liste c'est une grande victoire pour moi, ça représente beaucoup.

Munch m'électrise c'est comme ça.