vendredi 8 juin 2012

Souvenirs d'Istanbul ♦ Croisière sur le Bosphore et les derviches tourneurs



Nous avons passé l'après-midi sur un bateau pour une croisière sur le Bosphore.

Le soleil était là, l'air était doux. Nous changions sans cesse de côté pour tout voir.
Nous avons aperçu quelques ailerons de dauphins au loin.
Il faisait bon rêvasser et profiter du moment qui passe en admirant la grandeur et l'étendue de la ville, ses ponts gigantesques et les magnifiques villas au bord de l'eau.

Un instant hors du temps qui fut plus qu'agréable.



Nous voilà de retour sur la terre ferme pour nous diriger vers la gare de Sirkeci, celle qui accueillit l'Orient-Express, pour voir une cérémonie de derviches tourneurs (leur lieu habituel de représentation est en travaux).

Une fois dans la salle j'ai eu une petite surprise:

Il y a donc pleins de chats à Istanbul, le plus souvent mi-sauvage.
Je dois les attirer car le pot de colle ci-dessous après avoir fait le tour de la pièce (essayant même quelques genoux au passage) m'a choisit pour faire sa sieste. C'était sympa jusqu'à ce que monsieur refuse que je sorte mon bras de sous sa tête, me mordant et me griffant au passage. Autant vous dire qu'il a eu droit à sa petite tape et qu'il n'a pas demandé son reste!!

Petit con! ;)



Je dois aussi avoir quelque chose avec les chats aux oreilles amochées, comme la petite chatte rencontrée dans les Pyrénées.



Bref revenons à l'essentiel avec la cérémonie des derviches tourneurs.

Les derviches tourneurs font parti de l'ordre Mevlevi ( musulman soufi) et pratique la danse Samā‘  (sorte d'invocation divine) qui consiste à tourner sur soi-même et à s'ouvrir au monde en une forme de transe, le tout accompagné de musique et de chant soufi.

Même si il s'agissait ici d'un spectacle pour touristes et surtout hors de son contexte, nous n'avons pas été déçu.
L'aperçu était époustouflant. Le maître de cérémonie faisait tant tourner sa jupe à la perfection et sans accro que s'en était presque irréel.
On se laisse facilement emporter avec eux dans la contemplation.

J'entends encore le bruit du glissement de leurs pas sur le sol en marbre et me rappelle l'odeur de fleurs de leurs vêtements que nous apportait l'air qu'ils créaient en tournant,  magique!

Ce qui ne gâche rien c'est que cette fois-ci c'est un souhait de Seb que nous avons réalisé.
Il était intrigué depuis tout jeune par les derviches tourneurs après la lecture d'un Indiana Jones Junior, dans la même lignée finalement que mon envie de goûter au waterzooï en lisant mes Yoko Tsuno.

NDLR: On peut malgré tout les voir faire dans leur lieu de culte mais cela demande un peu d'organisation et surtout d'être à Istanbul un dimanche ce qui n'était pas notre cas.



La soirée nous réserva encore une jolie surprise en reprenant le bateau pour la maison avec les magnifiques couleurs du début de la nuit.

Il y a de la magie dans l'air à Istanbul!

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

LadyMilonguera a dit…

Je l'ai faite aussi cette croisière, mais la météo était nettement moins clémente ce qui nous avait un peu gâché le plaisir. Certains de tes clichés sont vraiment très beaux...

Gabrielle Aznar a dit…

On a vraiment eu de la chance avec le temps dans l'ensemble. Le soleil a rendu cette croisière particulière, un vrai moment de détente et de découverte à la fois, parfait pour rêvasser!!

Mon amoureux tient à préciser que certaines des photos sont de lui!
Je lui transmettrai donc!! :)