jeudi 18 septembre 2014

La Casa Battló ♦ Souvenirs de Barcelone

Voilà le bijou du quartier de l'Eixample, la célèbre Casa Battló de Gaudí.
Elle se trouve dans l’Illa de la Discòrdia, ce pâté de maison où les propriétaires se sont affrontés dans la construction de la maison la plus spectaculaire.
Je pense que Mr Batlló a gagné haut la main.
Cet immeuble est un peu un ovni, un des plus spectaculaire et étrange de l'architecte catalan.
Y pénétrer c'est un peu comme plonger dans des fonds marins et être happé par les vagues pour un voyage extraordinaire.
Je n'avais jamais pu la visiter (même si j'en rêvais) car le lieu était privé.
Il l'est toujours aujourd'hui (un cabinet d'architecte et même des particuliers y habitent encore) mais l'entrée, le 1er et 2eme étage, la cage d'escalier, le grenier et le toit sont visitables.
Je vous préviens par contre c'est très cher et bondé donc pas la visite la plus agréable du séjour, mais ça vaut le coup car l'endroit est vraiment fascinant.
La façade est sujet à diverses interprétations, dans les balustrades certains y voient des crânes ou des masques (moi j'y vois des crânes de chat), d'autres aperçoivent des os dans la grande baie vitrée du premier étage.
Mais là où l'imagination s'envole c'est pour le toit aux formes ondulantes: dragon, poisson, dinosaure, tout y passe.
J'y verrai bien un dragon en effet mais je parierai qu'il représente les écailles d'un poisson.
Bienvenue à présent dans les vagues et sur le fond sableux!
La terrasse du deuxième étage avec ses trencadis de verre et de céramique colorés.
La cage d'escalier est assez extraordinaire, elle est constituée de deux puits de lumière.
Les balustrades en verre donnent l'impression d'être sous l'eau et sont en même temps très lumineuses.
Pour garder la même luminosité à tous les étages, Gaudí a joué sur un dégradé de bleu sur les carreaux de faïence (du plus clair au plus foncé) et a modifié la taille des fenêtres qui rétrécissent en remontant.
Un parfait jeu de trompe l'œil pour harmoniser l'endroit.
Rendez-vous maintenant dans le grenier qui posséde un astucieux système de ventilation qui ressemble à des branchies de poisson.
Tout est beaucoup plus sobre mais le sol est tout de même parsemé d'un motif floral géométrique et des formes ondulantes lui donnent tout son cachet (comme dans un coquillage?).
Nous voici maintenant sur le toit terrasse avec ses belles cheminées et le dos de notre poisson/dragon/toit. Voilà un de mes souhaits réalisé, ce voyage dans les mers restera longtemps dans ma mémoire (même si parfois j'aurai bien poussé un touriste dans l'escalier ;) ).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire: