jeudi 16 juillet 2015

Le manoir des Creuniers ♦ Urbex



Pendant notre randonnée entre Trouville et Honfleur nous avons aperçu un manoir abandonné au loin, je commençais à regarder sur le chemin si il y avait un moyen de s'en approcher et puis là miracle, en arrivant sur le devant, pas de portail, pas de barrière mais une porte ouverte.

L'invitation était trop tentante.

A l'intérieur les restes de ce qui devait être un magnifique décor avec des boiseries élégantes d'une autre époque. Il y avait aussi des traces d'une tentative de restauration, des fenêtres toutes neuves mais explosées, des pièces en chantier, une restauration de charpente, le tout abandonné du jour au lendemain.
J'ai aussi flairé quelques indices de sa vie passée comme une superposition de différents sols ou des éléments incompatibles avec une demeure familiale. Un changement d'utilisation qui m'a été confirmé par mes recherches ultérieures, la bâtisse a été une colonie de vacances pendant quelques temps.

Il y aussi la tristesse de son état, les dégradations. Le magnifique escalier a subi un incendie, impossible pour nous d'aller découvrir le dernière étage.






Le manoir du temps de sa splendeur, j'ai trouvé finalement peu d'information sur lui, seulement quelques bribes.
Il restera avec ses mystères, continuant à nous faire rêver.

15 commentaires:

Unknown a dit…

Bonsoir
Ce charmant manoir est un ancien centre de vacances d'une société minière du nord de la France. Il a été racheté par une association dans les années 70 pour devenir un centre de désintoxication pour les toxico et séropositifs... Mais l'association a eu quelques démêlées avec la justice sur ses pratiques peut correct !
Depuis le manoir est à vendre 3150000€ sur un parc de 3,5ha

gabrielle aznar a dit…

Merci pour ces infos!
J'espère qu'il retrouvera sa beauté d'antan.

Anonyme a dit…

Merci pour ces belles photos, je trouve aussi désolant au une si belle construction soit laissée à l'abandon ...

Unknown a dit…

Merci de tout coeur.
Cela fait plus d'un an que je cherche ce lieu sur Internet...
Je savais son existence puisque j'y ai été monitrice en 1960 mais j'avais absolument oublié à quoi il ressemblait.
Vos magnifiques photos me bouleversent. Je reviendrai ici un peu plus tard.
Merci.
Laura Limido.

anniepa a dit…

il y a environ 50 ans j'y ai passé de merveilleuses vacances, c'était effectivement une colonie de vacances qui appartenait aux houillères, mon père était mineur à Lens et cela m'a permis de partir pour la première fois en Normandie. Ce manoir était splendide il était sur le territoire d'Hennequeville et il surplombait la falaise, à chaque fois que je retourne en Normandie, je le recherche en vain
Merci pour ses magnifiques photos dommage qu'il soit en si mauvais état
Annie Parsy

jo62160 a dit…

Bonjour j'ai été en colonie vers 1970 le manoir et les bâtiments d'en face faisaient partie de la colonie des houillères des mines de LENS ils y avait aussi des bungalows qui on disparu aujourd'hui , j'y suis allé 3 années de suite par périodes de 3 semaines que de bons souvenirs vraiment dommage de le laissé se dégrader ainsi j’espère qu'il sera restauré tant de jeunes y ont passé de bons moments je vais y retourné se mois ci.

Minnie_ Marie-Christine Deneuville a dit…

Bonjour !

Quelle tristesse !

J'ai été monitrice dans les années 1970 et j'ai adoré les descentes à la plage et les randonnées dans les bois.

Je cherche des nouvelles d'anciens monitrices et moniteurs de l'époque.
Nous allions aussi à Ustaritz.

Unknown a dit…

Bonjour,
J'ai effectué comme moniteur 2 sessions en 1966, c'était formidable.
J'ai vainement cherché sur le net après ce lieu, finalement je suis tombé sur ce blog, avec les vues du manoir, et en cherchant bien sur mapy j'ai localisé l'endroit.
Actuellement en vacances à 800m, j'ai enfin trouvé. C'est encore plus dégradé que sur les photos publiées. Le site n'est pas sécurisé, les bungalows sont inaccessibles, délabrés, vandalisés, et envahis par une importante végétation. Le portail et les pilasses d'entrée, la clôture n'existent plus.
Une honte. Comment a-t'on pu laisser faire un tel carnage?
Merci pour le blog.
René Huart

joel CARRON a dit…

Bonsoir j'ai retrouvé un lien de la colonie ou l'on vois les préfabriqués.

https://www.delcampe.net/fr/collections/item/0264007433.html

Anonyme a dit…

Bonjour,
J'ai également passer de superbes vacances dans ce manoir qui appartenait aux HBNPC (Houillères du bassin Nord-Pas-de-calais) dans les années 70. Il était alors extrêmement bien entretenu et nous passions des journées merveilleuses à la plage (accès direct s'il vous plait par un petit sentier), à participer à des chasses aux trésors ... Cependant j'aimerais beaucoup connaître son histoire : quand a-t-il été construit? par qui ?
Florence Debuisson-Irigoyen

Isabelle a dit…

Bonjour
Un grand merci pour ces photos car ce lieu est symbolique pour moi car j ai croisé pour la première fois mon mari
Pour le rencontrer à nouveau après de longues années.(quel hasard !)
J ai passé mes vacances dans ce lieu magique en 1978, j avais 8 ans mes parents travailler dans les cuisines
C était aussi l années où le paquebot France partait et si mes souvenirs sont bons je pouvais apercevoir sa cheminée de ma chambre
Ce manoir était vraiment magnifique ....
Et c est avec beaucoup de tristesse que je regarde ces photos....

gabrielle aznar a dit…

Merci à tous pour vos témoignages, ils sont précieux.

Vraiment dommage que cet endroit soit laissé à l'abandon.

Unknown a dit…

Bonjour,c´est très émouvant pour moi regarder le manoir comme ça..moi et mon mari ont habiter dans les bungalow en 1986 quand la association le PATRIARCHE de LUCIEN ENGELMENGER,pour le toximane..mon mari étais toximane..quelle bonne souvenir de quand le châteaux avais de vie, des jeunes qui travailler et habiter ensemble pour une cause...il étais juste comme votre dernière photo..en 2015 ont étais la pour le voir comme il étais..mais je rester triste pour voir tout détruit..le patriarche habiteé dans le manoir au 1 étage,et au dernier c´etais pour les inviteé des chambres,en rez du chaussée les salon a manger et burreaux, et tout en bas cuisine de hotel, et laundry.....maintenante,je ne sais rien..il et a vendre?

P LEHER a dit…

Bonjour,
Triste de voir ça mais heureux de évoquer ces d'où ces douces années...
Moniteur durant deux cessions,
Je me souviens des bungalows les deux a droites, je dormais dans celui du fonds avec de charmantes monitrices, notre bonheur le matin entendre les colons s éveiller doucement ( euphémisme !)
On allait déjeuner a la salle de réfectoire du manoir avant d aller a la plage par la centaine d escaliers de la falaise.
De retour vers midi avec les enfants qui m'étaient de ce chemin.
Arrive au restaurant, on apercevait le France ( 1 semaine sur deux)il arrivait un mardi pour repartir le vendredi.
On avait un broc de cidre bien frais sur la table qu on partageait avec les enfants (un verre), modération n existait pas !!!
Jamais un problème tout se faisait sans abus.
Le cuisinier, parlons en : son nom L INCONNU
Il n avait qu un seul objectif, faire de la bonne cuisine pour les enfants, il était très dur avec le personnel pour le bien être des gosses.
J aurai pas aime être en cuisine,
Il était logé et faisait le cidre et entretenait le manoir, revenant que pour assurer les banquets du personnel HBNPC
Quels souvenirs ( j avais pas encore 20 ans, 70 hier)
Très content d avoir vu ce post
Mon surnom de mono Albacore !

Anonyme a dit…

Je suis retourné sur les lieux en 2017, comme je l'ai dit par ailleurs sur ce blog.
Je me demande encore comment nous faisions pour aller à pieds à la plage, car c'est très pentu et très loin, et de plus il y a la route Trouville-Villerville à traverser et très dangereux. Par contre il nous arrivait de descendre le soir, à la place d'une veillée, sur le chemin dit des "creniers", et de là nous apercevions la mer.
Ce que nous ignorions à l'époque, c'est que justement en bas sur la droite se trouve Villerville, lieu du tournage d'un film culte "un singe en hiver" avec Gabin et Belmondo.
Pour nous le cinquième repas du soir(réunion, discussions , etc...) se passait avec le calva du coin, et comble de l'infamie, nous éteignions les lumières et on s'éclairait avec le calva allumé!!!
Ah! Belle jeunesse.
Finalement je ne sais pas si le projet de rachat du manoir par le département s'est fait.
Bon vent à tous.