jeudi 15 mars 2018

Mary Shelley ♦ Un portrait



J'avais envie de vous parler de Mary Shelley, cette romancière anglaise qui créa « Frankenstein ou le Prométhée moderne  », ce grand classique de la littérature fantastique.

Je connaissais déjà le personnage de Frankenstein (rappelons d'ailleurs que c'est le savant qui s'appelle Frankenstein et non sa créature) qui est vraiment entré dans la culture populaire mais je ne savais rien de son auteur, encore moins que c'était une femme.

Je l'ai finalement découverte au collège, par un biais plutôt étonnant à savoir un épisode de la série « Highlander ». Oui c'était une série un peu cheap je sais, mais j'adorais les flash-back dans le passé, surtout ceux autour du plus vieil immortel Methos, j'y apprenais toujours pleins de choses.
Donc dans l'épisode « The ModernPrometheus », on se retrouvait en 1816 en Suisse, au milieu de jeunes poètes en quête d'inspiration. Il y avait Lord Byron, son médecin et assistant Polidori (qui écrira la première nouvelle moderne sur les vampires), Percy Shelley et sa femme Mary.
Passons sur l'intrigue avec les immortels pour tenter de percer son inspiration, mais j'avais trouvé fascinant qu'une femme puisse écrire une histoire pareil.
Tout cela m'avait incité à lire son livre que j'avais beaucoup aimé.

Plus tard, sur les conseils de mon frère, j'ai lu le livre « Le poids de son regard » deTim Powers. Là encore nous retrouvons Byron, Polidori et les Shelley ici associés à une histoire de vampire.
Ce livre fait parti sans hésiter de mon top 10.
Finalement ses « personnages » sont venus peupler mon imaginaire.

Bref j'en étais resté là de Mary, jusqu'à récemment où j'ai écouté une émission de « Autant en emporte l'histoire » lui étant consacré. J'y ai découvert encore bien d'autres aspects intéressants sur elle.
Elle était notamment la fille de la philosophe féministe Mary Wollstonecraft (morte quasiment en couche) et du philosophe William Godwin qui lui offrira une riche éducation (chose rare pour les filles à cette époque).

Mais je ne vais pas tout vous raconter, je vous laisse découvrir son portrait.

Ps: Je viens de trouver une autre émission sur elle de France Culture. 
Il y a aussi tout une histoire sur le coeur de Percy, qui Mary conserva jusqu'à sa mort. 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire: