jeudi 17 janvier 2019

Le cimetière de Loyasse ♦ Lyon



Partons à la découverte du cimetière de Loyasse à Lyon.
Il se situe sur les hauteurs de la ville, sur la colline de Fourvière.

Un peu d'histoire : à la fin du 18eme siècle, Lyon, tout comme Paris ou d'autres villes, voient les cimetières jouxtant leurs églises déborder. Rappelez-vous l’anecdote du cimetière des Innocents à Paris, dont les habitants osseux se rependirent dans la cave d'un restaurateur.
Il est donc décidé de créer de nouveaux cimetières en dehors des villes dans un soucis de salubrité public.
A Lyon on en ouvrira trois, celui de la Crois-Rousse en 1823, de la Guillotière en 1822 et de Loyasse en 1807. Les premières inhumations commencèrent en 1808.

Malheureusement le choix du lieu de Fourvière ne s'avéra pas forcement très pertinent car soumis aux intempéries et au vent. On l'appela d'ailleurs au début « Le Cimetière des 4 vents ».
Son sol, instable, occasionnera quelques effondrements.
Sa vue est certes spectaculaire mais pour y accéder à l'époque c'est un véritable calvaire avec ses escaliers abruptes ou ses longs détours.
Les choses s’arrangèrent au début du 20eme siècle avec l'arrivée du funiculaire.

Toujours est-il qu'il fut agrandi de nombreuses fois, il y a aujourd'hui le vieux et le nouveau cimetière de Loyasse séparé par la rue Cardinal Gerlier, et qu'il connut un vif succés auprès de la bourgeoisie et des grandes familles lyonnaises.
L'ensemble comporte donc des sépultures cossues d'une très grande richesse de style qui reflètent les différentes modes funéraires : sarcophage, gisant, pyramide, effigie, buste, mausolé, de style art-déco, néo-classique, néo-gothique etc...

Aujourd'hui il est encore en service, ce qui fait de lui le plus vieux cimetière opérationnel de Lyon.

J'ai beaucoup aimé la lumière et la vue du lieu. La plupart des tombes sont blanches ce qui accentue cet effet lumineux.
Plusieurs sépultures et espaces sont assez énigmatiques comme le carré des prêtres avec ses pierres tombales qui ressemble à des tuiles.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire: