mardi 29 janvier 2019

Les Tours ♦ La Rochelle



Je vous ai déjà parlé dans mon précédent article des Tours de La Rochelle souvenirs de son passé militaire et de défense de la côte atlantique (contre les anglais notamment).

Aujourd'hui on peut visiter ces tours et découvrir leurs histoires.

 

Il y a la tour Saint-Nicolas, achevée en 1376 et qui mesure 38 mètres de hauteur.
Elle est conçue comme un édifice militaire, permettant de protéger la cité.
On raconte qu'elle fut l’œuvre de la fée Mélusine. Celle-ci volait au-dessus de la ville avec dans son tablier des pierres venant d'un château détruit. Le tissu céda et les pierres en tombant formèrent la tour.
Elle constitue avec la tour de la Chaîne une porte d'entrée majestueuse dans le vieux port.

Celle-ci est la dernière à être édifiée. Elle sera terminée en 1390.
Elle s'appelle ainsi car elle reçoit la chaîne, fixée sur l'autre tour, qui permet de fermer l’accès au port.

Elle servait à surveiller les mouvements des bateaux mais aussi à percevoir des taxes et droits de passage. La capitaine de la tour y vivait avec sa famille et devait veiller à la réalisation de ces différentes missions.
Louis XI la visita le 25 mai 1472. On raconte qu'avec son diamant au doigt, il grava sur une vitre d'une des fenêtres de la galerie : « Oh ! La grande folie ».
Il faisait référence à son regret d'avoir laissé La Rochelle (entre autre) à son frère le Duc de Guyenne. La tour subit une explosion de 19 novembre 1651 qui lui fera perdre sa partie supérieur. Pendant 300 ans elle restera à ciel ouvert. Le toit, remplacé par un couronnement en mâchicoulis, ne sera restauré qu'à partir de 1905.

 

Ma préférée est la tour de La Lanterne, la plus vieille des trois dont l'origine remonte au XIIe siècle. Elle est haute de 55 mètres.
 C'est donc un phare, le dernier de l'époque médiévale présent sur la côte.
Elle fut aussi une prison comme en témoigne les nombreux graffitis gravés sur les murs par ses habitants successifs.
 Il y a de nombreux bateaux, des symboles sexuels (le temps était long pour les prisonniers), des messages, des signatures ou encore le port de la Rochelle. Mais il y a aussi un graffiti bien énigmatique qui ressemble à une locomotive qui est complètement anachronique.

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire: