lundi 23 février 2015

La cathédrale d'Aix-La-Chapelle ♦ Souvenirs d'Aachen

Partons aujourd'hui découvrir la pièce maitresse d'Aix-La-Chapelle, sa cathédrale, construite par Charlemagne au VIIIesiècle.

Elle est classée au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1978, notamment en raison de son mélange unique de différents styles, de son aspect si particulier ainsi que de son histoire si tumultueuse.
Elle servit pendant 600 ans de lieu de couronnement pour les empereurs du Saint-Empire romain germanique.   

Sa forme originale est constituée d'une salle dit "Octogone", rappelant la structure de la basilique San Vital en Italie et de l'Aya Sofia à Istanbul dans un pur esprit byzantin.
Sa construction par Eudes de Metz se fit dans un style carolingien (mélange d'antique et de byzantin) avec des éléments antiques rapportés de Rome comme les colonnes en marbre.
Pour la petite histoire celles-ci furent réquisitionnées par Napoléon et rapportées au Louvre, quatre y sont toujours car ne pouvaient plus être déplacé sans dégât pour le bâtiment quand il fallut les rendre.
Un nouveau cœur de style gothique est ajoutée au 14eme siècle, rappelant beaucoup celui de la Sainte-Chapelle à Paris.
Au 18eme siècle on ajouta la chapelle hongroise dans un style baroque.
Au 19eme siècle et au début du 20eme siècle la décoration intérieur de la chapelle palatine fut modifiée par l'ajout de mosaïques et de nouveaux décors en marbre, le tout dans un esprit néo-byzantin.
Pendant la seconde guerre mondiale elle échappa miraculeusement aux bombardements (ce qui ne fut pas le cas malheureusement de la ville). Elle fut protégée des bombes incendiaires par la "Garde de la cathédrale", des jeunes gens qui veillèrent sur la vieille dame de 1941 à 1944.

Donc si je fais le compte la cathédrale est de style byzantin, antique, carolingien, gothique, baroque et neo-byzantin.

Charlemagne y fut enterrée en 814 et de nombreuses légendes et histoires tentèrent de raconter les aventures et mésaventures de ses restes.
Ses os reposent aujourd'hui dans différents reliquaires (à découvrir dans le trésor) et dans une magnifique châsse d'or et d'argent qui se trouve toujours dans la cathédrale.
D'après les chercheurs, plusieurs indices prouveraient qu'il s'agirait bien de sa dépouille.

L'entrée de la cathédrale se trouve dans une cour.
On aperçoit bien les différentes constructions et le mélange de styles.

La majestueuse chapelle palatine, alias l'Octogone, avec l'impressionnant lustre offert par le roi Barberousse au 12éme siècle (c'est lui qui fit canoniser Charlemagne) et qui représente la Jérusalem céleste.

La châsse contenant les restes de Charlemagne.

Cette tasse incorporée dans un décor de la cathédrale est surement l'anecdote la plus étonnante du lieux.
Elle fait partie de l'ambon (la chair) offert par Henri II.
On peut aussi apercevoir sa soucoupe et d'autres éléments en agate et en cristal de roche.
Ces pièces viennent probablement d'Orient où on buvait le thé dans des tasses avec des anses (accompagnées de leurs soucoupes), chose totalement inconnue en Europe.
Henri II n'y aurait donc vu que des pierres semi-précieuses et les aurait utilisé pour l'ornementation de la chair comme si de rien n'était.
Il ne devait pas savoir quoi en faire le pauvre!

Pour finir je vous présente le trône de Charlemagne situé au premier étage.
C'est là qu'il s'installait pour les offices religieux, dominant son petit monde.
Il est constitué de marbre romain rapporté de Jérusalem, probablement du sol du temple.
Un détail bien précis tente de le prouver, sur le côté droit se trouve un graffiti d'un jeu antique dont raffolait les romains.
L'histoire est-elle vraie? Charlemagne a-t-il bien posé son postérieur royal sur ce trône?
C'est toute la beauté du mystère quand la réalité et la légende se mélangent.

Tout ce que je sais c'est que jusqu'à récemment on pouvait tester le siège et se mettre dans la peau de l'empereur le temps de prendre une photo. Mais au vue de l'usure rapide du marbre on a finalement décidé qu'il valait mieux éviter ses couronnements fictifs.

Pour finir je vous conseille vivement la visite guidée (à 14h en anglais mais assez simple à comprendre avec des petits bases), c'est là que l'on vous racontera toutes les petites anecdotes sympas et vous aurez accès à l'étage, au trône et au cœur.
A réserver au même endroit que pour l'achat des billets pour le trésor.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire: